Belon tourne le page, sur la page blanche apparait :

« TOURNE LA PAGE !!!!!!

Belon tourne la page, sur la »

Belon ferme le grimoire La suite s’écrit lorsque nous la vivons !

Le Ka-tet débat de l’inutilité pour eux de ce fameux grimoire. Zor se pause parmi eux, Nicolas Flamel descend de son dos. ThiSBeth l'accueil le présente au Ka-tet et l'invite à participer aux débats.

Une silhouette approche.

Roland s’arrêta à dix toises du Ka-tet.

Bonjour, puis-je approcher ?

Ils se consultèrent du regard, tous acquiescèrent et regardèrent Amaelle, qui à son tour regarda ThiSBeth.

Dis-lui toi !

ThiSBeth s’avança légèrement. Si tes intentions sont pures soit le bienvenu

Roland rejoignit le Ka-tet, il salua chacun d’un mouvement de tête les appelants par leurs noms.

ThiSBeth… Jean… Adelheid… humm… Jacommo… maître Belon… Amaelle enchanté de te … revoir !

Amaelle mit aussitôt la main sur la garde de sa rapière. Calme toi, il le fait exprès, au contraire fait assaut d’amabilité. asseyons-nous les membres du Ka-tet s’assirent en cercle laissant une place libre entre Belon et Jacommo.

Et ?

Nicolas ! Roland nous ferait tu l’honneur d’enlever ta capuche ? intervint ThiSBeth.

Sans un mot Roland s’exécuta, se demandant comment chacun, et en particulier Amaelle, pouvait bien le voir.

Je vous présente Roland, je vous ai déjà parlé de lui… Roland nous te remercions pour Le Grimoire

Roland s’assit à la place qui lui était désignée, imposée, il regarda Amaelle qui se trouvait face à lui.

Voyons Amaelle, je me suis engagé à vous le ramener, je tiens toujours mes promesses.

des promesses toujours des promesses… n’importe quoi, je suis saoule ou quoi ?

Je me contentais de te remercier

Ok, ok, je vous le donne tout de suite !

Les membres du Ka-tet se regardèrent entre eux surpris. Mais… Mais…

Roland sortais d’une poche une boite en bois approximativement du même volume que le study-pad, il manipula, en dissimulant ses gestes, des pièces mobiles, la boite repris son volume normal, un pied et trois grains d’orge de long, neuf pouces et trois grains d’orge de large, et d’une paume et trois grains d’orge de profondeur

mais vous nous l’avez déjà transmis Dit Belon en sortant le grimoire de la quête de ThiSBeth.

Puis-je l’examiner ? Belon regarda ses compagnons, tous haussèrent les épaules. Belon remis à Roland le grimoire de la quête de ThiSBeth. Celui-ci le posa sur son study-pad qu’il venait de poser subrepticement devant lui. Puis se livra à quelques manipulations sur son coffret, l’ouvrit, prit Le Grimoire, et le tendit à Belon.

Tenez ! Je vous le donne !

Merci !

Aussitôt une pensée étrangère envahi Belon.

Bonjour mon maître, je suis Le Grimoire, je vous appartiens !

Votre maître ? Mais non vous êtes un grimoire, et vous ne m’appartenez pas !

Une sensation de miel accompagna la réponse.

Mais si mon bon Maître je suis à vous Roland ne vient-il pas de dire qu’il me donnait à vous ? Et apprenez tout de suite mon bon Maître que je ne suis pas un grimoire mais Le Grimoire !

Mais il ne s’agissait que d’une façon de parler, et de plus je n’ai rien accepté du tout !

Vous plaisantez mon bon Maître, vous me faites marcher, un érudit comme vous sait que les mots ont un sens, et si je ne me trompe mon bon Maître, vous avez répondu « merci ! » si ce n’est pas une acceptation ça ? Et d’abord REGARDE-MOI !!!

Belon capitula il ouvrit Le Grimoire, le regarda, donnant l’impression de le lire. Le reste de l’assemblée débattait du contenu du grimoire de la quête de ThiSBeth.

Mais… Mais…

Il n’y a pas de Mais ! Je suis un livre de sort, "un par page !" un sentiment de fierté noya Belon. Et je t’appartiens ! Je peux exhausser tout tes vœux !

Belon vit Ryana, elle était la sur cette page dans sa longue robe bleue, pas dessinée, pas peinte mais bien vivante, lui souriant. Tourne la page, allez tourne là. Tout tremblant il tourne la page. Ryana est aussi sur cette page. Elle fait glisser les bretelles de sa robe sur ses épaules, et d’un mouvement souple, suggestif, reptilien, fait tomber la robe à ses pieds, dénudant sa carnation au teint doré.

Non, non tu me manipule, tout cela n’est pas vrai ?

Aie confiance

Crois en moi

Aie confiance

Crois en moi

Que je puisse

Veiller sur toi ...

Attention, elle va descendre

Vers un homme

Sans méfiance

Je suis làààà

Aie confiance

Le silence propice te berce

Souris et sois complice

Laisse tes sens glisser vers ces délices tentatrices.

Tu la veux ?

Oui !

Alors lit ce sort à haute voix !

 La suite est ici : Trahison ?

 Et les commentaires sont là : Le 23 juin

Auteur : Scifan

Texte publié sous licence (CC BY-NC-SA 3.0 FR)  https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/fr/