D’abord il y a les livres dont j’ai omis de vous parler, dans l’ordre.

Adolescent j’ai lu :

  • « Là-bas » de Joris-Karl Huysmans, Gilles de Rais et Jeanne d’Arc, ah ! Mme Chantelouve.
  • « Le Matin des magiciens » de  Louis Pauwels, et Jacques Bergier, fantastique. Les nazis complétement azimutés avec la théorie de la terre creuse (mais bon il était évident que pour reprendre l’expression de Coluche « dans la tête ils avaient tout mais c’était mal rangé », concevoir la Shoa c’est un truc de malade mental). L’alchimie menant à la VRAIE métaphysique ; Les Rose-croix et autres calembredaines, ont contribuées à ma culture.

En parlant des rose-croix, j’avais déjà rencontré cet ordre dans les livres de Jimmy Guieu, un des auteurs les plus prolifiques de la collection anticipation de fleuve noir, dans certains de ses livres il faisait du prosélytisme pour l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix :   

« Ordre non dogmatique, ésotérique, initiatique, parfaitement respectable, auquel je n’ai pas adhéré par manque de temps. L’AMORC n’a jamais été une secte, [prétendre le contraire est un mensonge, une intox malhonnête] c’est pourquoi je lui ai toujours manifesté ma sympathie. » at- il a d’ailleurs écrit dans son ouvrage « OVNI - E.T. LA VERITE CACHEE : TERRE, TA CIVILISATION FOUT LE CAMP! »

http://www.histoireebook.com/index.php?post/2012/06/16/Guieu-Jimmy-Ovni-ET-La-verite-cachee

 Pourtant un ancien grand maître de l’AMORC fut très impliqué dans Ordre du Temple Solaire.

 Mais revenons aux livres que j’ai lus plus tard et dont j’ai omis de vous parler.

  • « La nuit des temps » de René Barjavel, que M m’a fait découvrir.
  • Michel de Grèce, « Le palais des larmes » l’impératrice Théodora encore une femme que j’adore.

Et quand nous avions la Librairie.

  • « Jésus après Jésus » de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, passionnant.
  • « Jacques, frère de Jésus » de Pierre-Antoine Bernheim, très intéressant aussi.
  • « Quelle langue parlaient nos ancêtres préhistoriques? »  LOCQUIN Marcel en collabo avec  Vahé Zartarian. Auteur extraordinaire ouvrage qui ne l’est pas moins  je vous en reparlerais. http://trans-science.cybernetique.info/fr/hommage.htm

 

Ensuite mon Kindle paperwhite, et oui je lis sur une liseuse, j’achète les livres papier pour toutes les séries que j’avais commencées avant Martin, Hobb, Feist, mon côté collectionneur, j’ai des séries en grand format, d’autres en poche, mais je les lis en ebook. Les avantages :

  • Le poids.
  • Les notes.
  • Le dictionnaire intégré super pratique, et oui j’apprends toujours des mots, dans le royaume de Tobin j’ai appris le verbe loufer.
  • Les liens vers les notes de l’auteur, du traducteur ou de l’éditeur. Lorsque je lis les mille et une nuits en pléiade, j’apprécie bien sûr le touché du papier, mais je regrette le poids, je lis un conte à chaque renvoi, je vais dans la partie note je lis la note correspondante, éventuellement je vais dans le répertoire si la note m’y a renvoyée, puis retour au conte, au renvoi suivant je recommence, lorsque le conte est fini je retourne dans les notes pour en lire le résumé (pourquoi à ce moment ? mais je fais comme ça) heureusement qu’il y a deux signets dans un volume de la pléiade, mais quand même je me dis que sur Kindle c’est plus pratique.

Les inconvénients ? Je n’en vois pas.