Semaine 3 toujours l’activité corrigée par les pairs : production personnelle

Pourquoi cet exercice ?

Expliquer permet d'apprendre. Ici, en argumentant auprès des autres participants du Mooc, vous allez structurer vos idées et éprouver votre bonne compréhension du contenu : le territoire de la fantasy et ses limites, tels que vous les présenteriez à quelqu'un qui ne connaitrait pas encore le genre.

Sujet

En vous basant sur le contenu de la semaine 1 "Histoire de la fantasy", proposez votre définition de la fantasy à partir d'exemples.

Vous choisirez donc dans la liste suivante une œuvre qui appartient au genre de la fantasy (indépendamment du support : œuvre littéraire, film, jeu, etc.) et une œuvre qui ne peut pas être classée dans cette catégorie. Vous justifierez vos choix en proposant votre définition de la fantasy, qui la positionne par rapport aux mythes, au fantastique et à la science-fiction.

Attention, certaines œuvres correspondent à des cas « hybrides », intéressants en tant que tels – signalez-le, et n’hésitez pas à discuter le classement proposé.

  • Arrow (série télévisée)
  • Avatar (film de James Cameron, 2009)
  • Blade Runner (film de Ridley Scott, 1982)
  • Conan le barbare (série de nouvelles de Robert Howard, à partir de 1932, et/ou film de John Milius, 1982)
  • Dune (roman de Frank Herbert, 1965, et/ou film de David Lynch, 1984)
  • Game of Thrones (série télévisée, HBO, 2011-en cours)
  • Harry Potter (série de romans de J.K. Rowling, 1997-2007, et/ou films adaptés)
  • Jumanji (film de Joe Johnston, 1995)
  • La belle au bois dormant (film d'animation, Studios Disney, 1959)
  • Lanfeust de Troy (bande dessinée, Arleston et Tarquin, 1994-2000)
  • La planète des singes (roman de Pierre Boulle, 1963, et/ou films de F. G. Schaffner, 1968, et Tim Burton, 2001)
  • La guerre des étoiles (films de George Lucas, 1977-1983 puis 1999-2005)
  • La Quête de l'oiseau du temps (bande dessinée, Le Tendre et Loisel, 1983-1987)
  • Le Labyrinthe de Pan (film de Guillermo Del Toro, 2006)
  • Le mythe de Cthulhu (série de textes, nouvelles et romans, de H.P. Lovecraft, à partir de 1926)
  • Les Annales du Disque-Monde (Terry Pratchett)
  • Les chroniques de Narnia (série de romans de C.S. Lewis, 1950-56)
  • Les voyages de Gulliver (roman de Jonathan Swift, 1721 - adaptations possibles)
  • L'héritage/Eragon (série de romans de Christopher Paolini)
  • L’Odyssée (Homère, 8ème siècle avant JC)
  • Merlin (série télévisée, BBC, 2008-2012)
  • Minority Report (film de Steven Spielberg, 2002)
  • Once upon a time (série télévisée)
  • Star Trek (série télévisée)


Si vous ne trouvez pas d'exemple ou de contre exemple dans cette liste, vous pouvez utiliser la liste des oeuvres mentionnées dans le forum.

Vous rédigerez entièrement votre argumentation (10 à 25 lignes environ), en soignant l'expression écrite : elle doit traiter de façon claire, précise et nuancée deux exemples et s'appuyer sur ces connaissances et des références extérieures pour en tirer une définition justifiant vos choix.

Reconnaître et définir une oeuvre de fantasy

J’ai posté sur une discussion intitulée Rédaction, la question :

Quelle est la tolérance concernant le dépassement du nombre de lignes ?

Le développement de références extérieur est gourmand, en lignes, si on ne se limite pas à des liens.

D'ailleurs les liens sont-ils autorisés ?

Faute de réponse de l’équipe pédagogique, j’ai rédigé sans liens hypertexte, et en essayant de ne pas  trop dépasser les 25 lignes  dans la fenêtre appropriée. J’ai donc exclus de ma rédaction les contestations de la classification de Todorov, trop longues à développer, et mon argumentation sur une citation de Ray Bradbury dont je vous parlerai plus tard.

En contrepartie j’ai gaspillé une ligne en me référant à mon pseudo, alors que bien entendu les devoirs sont présentés anonymement aux pairs pour la notation.    

 

Your response to the question above:

Bonjour, comme mon pseudo le laisse supposé, je suis un transfuge de la SF, passé à la fantasy au milieu des années 80.

J’ai choisi un livre que j’aime beaucoup n’appartenant pas à la fantasy, il s’agit des voyages de Gulliver. Ce choix peut paraitre celui de la facilité, puisqu’ antérieur à la naissance du genre, tous les autres critères fussent-ils réunis, l’œuvre de Swift ne peut y appartenir. Il s’agit là du seul critère indiscutable. Examinons-le !

Jamais on ne vit, de bonnes fées assemblées autour du berceau d’un nouveau genre (registre) littéraire. La détermination de la naissance d’un genre se produit à postériori, lorsque celui-ci a déjà engendré un nombre suffisant d’œuvres, pour qu’un aréopage se penche sur son existence éventuelle. Dans l’affirmative, définir quand et comment il est né, ainsi que ses caractéristiques.

Le processus est long, fait d’échanges, de controverses, jusqu’à établissement d’un consensus, puis le genre va évoluer, et se préciser. Le qualificatif « contemporain » ne saurait perdurer dans la définition du genre.

Comme exemple d’œuvre appartenant pleinement à la fantasy, j’ai choisi le film Avatar. En effet la quasi-omniprésence de la magie chez les Na’vis, est parfaitement admise par tous les protagonistes. Le film raconte le parcours initiatique de Jake Sully, handicapé en quête d’informations, sensées aider le dialogue avec les Na’vis mais dont les forces colonialistes comptent se servir pour les détruire. Jake se joindra au Na’vis pour combattre le mal représenté par le colonel Miles Quaritch. Mourant il est réincarné dans son avatar en un être plus éclairé.

Comme le dit Kofi Outlaw sur le site screenrant dans une critique du 22/08/2009 intitulée « Avatar May Be The Best Fantasy (Not Sci-Fi) Film In Years » : "Qui savait que James Cameron avait tellement de Tolkien en lui ? "

J’adhère entièrement à l’opinion selon laquelle la fantasy n'est pas un seul genre défini, mais le regroupement de nombreux sous genres souvent très différents. De nouveaux sous genres apparaissent chaque année, et les définitions des sous genres existants évoluent. Le site bestfantasybooks recense actuellement cinquante-sept sous genres.

Ma définition de la fantasy est donc très ouverte.

La fantasy est un genre né dans la premiére moitié du XXème siècle, dans lequel les protagonistes (et le lecteur) admettent que se produisent des événements, en dehors des lois ordinaires qui opèrent dans l'univers décrit.

 

Exceptionnellement, je n’ai apporté aucune modification afin que vous ayez exactement le texte que mes pairs ont eu à corriger y compris avec l’accent aigu à la place de l’accent grave.

Swift, encore un auteur que j’avais oublié dans « Mes lectures ».

 

Suite : Le MOOC semaine 4